•  

     

    Latente

    Lire la suite...

    Pin It

    5 commentaires
  • Photo: myrevelment.com

     

        A la mer

     

    Sur la plage de sable chaud
    Bondée de naïades dorées 
    Et d'athlètes tout aussi beaux 
    Fixent l'horizon orangé. 

     

    Les doux rayons tannent leur peau 
    Je n'en loupe pas une miette 
    Le soleil va couler bientôt 
    Ils plient déjà leur serviette. 

     

    Pin It

    votre commentaire
  • 500 visiteurs !!!

    Je suis touchée et émue. Je ne pensais pas que mes écrits auraient généré tant d'intérêt. Déjà donc 500 visiteurs et plus de 1250 pages lues en 5 mois... Donc un grand merci à tous et un encore plus grand à ceux qui me soutiennent en likant, en partageant et/ou en commentant mes articles .  

    Pin It

    votre commentaire
  • Bouchée close

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bouchée close

    J'avais fait taire ses mots ce matin là, trois
    Ceux là qui croissent quand le désir et l'envie
    Sévissent des fois alors que d’alcool la nuit
    Efface notre âme et les vers décrits parfois.

    Je lui ai dit: "Ces mots là ne sont pas pour moi"
    Et plus bas j'imaginais à deux cette nuit,
    Regrets de pudeur, jarretelles assorties,
    Dépeinte mil fois en rêves de joie.

    Vœux lascifs j'en garde encore l'eau à la bouche
    De cette soif, de ce corps nu beau à la louche,
    De l'homme affamé à en être corrompu.*

    J'en traduirai crayon et cyprine à la main
    Tous ces mots dits hier dans mes vers de demain
    Jusqu'à l'agonie ou à en être repue.

    (*) A l'Ambre de Selenie, "Péchés Mignons", Denis Trubert.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Matin d'été

     Ce matin je me suis levée
    J'ai vu le ciel écartelé
    De nous avoir séparés
    Ciel d'automne ou ciel d'été
    Il pourra bien tout inventer
    La pluie, le vent ou la rosée
    Tu es ce nuage là, que rien ne peut emporter.

     Hier soir je me suis couchée,
    Sous ce ciel tout étoilé
    De mille lumières et de mille clartés
    J'ai fermé mes yeux ensommeillés
    De la tristesse de te quitter
    Puis j'ai dormi et j'ai rêvé
    Que tu étais là, à mes côtés.

     

    Pin It

    votre commentaire