• Lettre à...

    Lettre à...

     

    Lettre à …


    J'ai écrit entre les lignes. Désespérément.
    Et j'attends l'orage et sa pluie depuis bien longtemps.
    Je les ai lues et repassées, maintes fois,
    Mais le soleil n'a fait que passer,
    Laissant place à un brouillard de doutes et d'envies
    Aussi pressants que désirés.

    Je n'ai jamais cessé d'écrire et de lire. Lavée de ce désir trémoussé,
    Envieuse de ces mains agiles
    Et des tempêtes charnelles qui s'en dégageaient.

     

    J'ai lu, j'ai écrit. J'ai consommé ces lignes et, en moi, au plus profond de moi,
    J'ai su que tu serais là. Et tu es toujours là... Au fond.
    Ancré comme un point. Absolu et nécessaire.
    Tu es au fond de moi, comme une âme plus vive...
    Et tu trompes le temps. Et tu trompes la lune, le soleil et les nuages.
    Et la nature perd de ses forces depuis que je ne suis plus sage.


    J'ai écrit entre tes lignes au fond. Savamment.
    Et les larmes de ta pluie m'ont caressée, doucement.
    Je les ai bues et essuyées, cent fois,
    Mais la soif n'est pas passée
    Dans ce brouillon de doutes et d'envies
    Aussi urgents qu'espérés.


    Je n'ai jamais cessé de t'aimer et de te lire. Affamée de ce plaisir osé,
    Jouisseuse de ces mots agiles
    Et des parfums secrets qui s'en dégageaient.

     

    Je t'ai lu, écrit et consommé de courbes en lignes et, parfois,
    J'ai cru que tu te refuserais à moi. Et je suis toujours là, au fond.
    Liée par un tiret, à la fois proche et insulaire.
    Je suis à tes côtés, comme une âme lascive...
    Et je trompe tout le temps. Les lignes, les courbes et les pages
    Noircies par les carences de ce trop long sevrage.

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :